Petite introduction à la communication bienveillante

La couleur des émotions

Une communication bienveillante et respectueuse avec les enfants, voire entre adultes, est de pouvoir dans un premier temps entamer une écoute et un dialogue avec soi-même, suite à une situation rencontrée, au contexte ou à un message reçu.

Ensuite, il s'agit soit de proposer un reflet émotionnel (processus par lequel la personne reflète comment l'autre se sent, sans critique, sans jugement), comme par exemple, "je vois que tu as eu une journée bien chargée", ou bien un ressenti personnel comme "je me sens fatiguée".

Il s'agit ensuite de décrire les faits de manière factuelle, toujours sans jugement et critique : " tu as beaucoup pleuré et peu dormi", et pour le deuxième cas : "J'ai beaucoup travaillé et je n'ai pas eu un moment à moi".

Enfin, pour rechercher une solution, toujours en étant factuel et focalisé sur ce qui se passe, il est nécessaire d'éviter les "Tu" et les "Vous" qui font partie de nos automatismes de communication, de type "Tu as été pénible", car ces formulations sont des jugements de valeur, et vont pousser l'interlocuteur en position de méfiance, voire d'opposition. Il est essentiel de garder le "Je" et le "Nous", comme "La prochaine fois, je te propose de faire un temps calme ensemble, et de lire des livres, afin de t'apporter du repos."

Il n'est pas simple de mettre en place ce type de communication, inspirée de la psychologie positive et de la CNV (Communication Non Violente), mais cela apparaît comme primordial, dans un monde où nous sommes souvent dominés par nos propres émotions. Il s'agit d'années de travail sur soi, et de pratique, car cela implique une rééducation de notre propre personne, voire une "déprogrammation" de tous nos codes et schémas de pensée depuis notre tendre enfance.

Enfin,il ne s'agit pas de "cracher" ces émotions à la face de l'autre, car cela s'appelle une décharge émotionnelle juste pour "se vider", mais bien d'inviter l'autre à un échange qui pousse à la recherche d'une solution, d'un explication et à un apaisement des relations. Malheureusement, cela ne fonctionne pas toujours, mais au moins, nous respectons notre propre soi, même si le message ne passe pas toujours pour l'autre...

Sur ce, je vous laisse méditer. 

Quelques références bibliographiques : 

  • Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) - Introduction à la Communication Non Violente, Rosenberg Marshall, Editions La Découverte
  • Elever nos enfants avec bienveillance, Rosenberg Marshall, Edition Jouvence
  • Entre parent et enfant, Dr Haïm G. Ginott, Edition L'Atelier des Parents

 

Site : http://latelierdesparents.fr/

Nota Bene : j'ai été formée par l'Atelier des Parents, pour animer des ateliers de communication bienveillante pour les parents, et des formation de communication bienveillante pour les professionnels de la petite enfance.

Commentaires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Actualiser Type the characters you see in this picture. Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée.  Basculer vers la vérification audio.