Reportage dans les Maternelles de France 5

Spectacle de contes

Conter pour les bébés, késako ?

Suite au reportage réalisé sur un de mes ateliers de contes par la journaliste, Maëlle Kerguenou, de l'émission, la Maison des Maternelles, de France 5, je vous propose un article qui vous explique en quoi consiste mon atelier de contes, et qu'est-ce que conter pour les tout-petits.

Conter pour les tout-petits est une activité que j'aie découvert avec ma fille, tout simplement en la voyant intéragir avec mes petits jeux de doigts, ma voix, l'expression de mon visage et de mon corps, mais aussi avec les livres, les marionnettes et les instruments de musique. Je caressais le doux rêve de toucher à l'univers du conte depuis longtemps, et c'est grâce à elle, que je m'y suis plongée. Au tout début, je constatais bien la fascination de son regard sur le mouvement de mes doigts et la sonorité de ma voix, et ce dès la naissance !

Très rapidement, j'ai appris les signes avec Mari-Lyne Jugan, une formidable animatrice et formatrice de l'association signes2mains, et ce qui m'a particulièrement touché dans cet univers du signe, au-delà de ses aspects pédagogiques, c'est cette possibilité de visualiser un paysage, un animal, un insecte, un astre, un élément, et de l'intégrer dans mes histoires.

Parallèlement, je me suis sensibilisée à l'histoire du conte, à son évolution. J'ai appris à conter, et surtout comment faire vivre le conte avec créativité et jeux ! J'ai dû faire un travail sur le lâcher-prise, c'est-à-dire savoir laisser le corps et sa voix s'exprimer, savoir laisser son mental, le mettre au placard, et juste laisser parler son petit personnage intérieur, savoir laisser parler son coeur d'enfant. Lorsque je lâchais prise, je vivais de véritables moments magiques avec ma fille. J'ai lu quelques contes, surtout ceux qui seraient susceptibles de plaire aux tout-petits et que je pourrai modeler à ma façon, car il s'agit bien là de création. Je prends à la base un conte et je m'inspire de son univers pour créer une trame, qui est en lien avec une thématique précise : la nuit, le printemps, la neige, la mer, la gourmandise... Tout est sujet à conter, et tout peut se relier à l'univers de l'enfant et à son quotidien. Je me suis attachée à ce que ces contées ne fassent pas peur, et j'ai fait en sorte de choisir des contes qui ne mettent pas en scène des sorcières, fées, ogres, etc... Il peut y avoir la présence du loup, mais pas le loup du Petit Chaperon Rouge, mais tout simplement, le loup, un animal comme les autres. Je pense que les petits enfants vivent déjà assez de peurs (peur de l'abandon des parents, du noir, des bruits de la nuit, de certains insectes et de certains animaux, de certains adultes, etc...), et qu'il est absolument inutile d'en rajouter. 

Bien entendu, j'ai recherché tous les jeux de doigts, voire les histoires à doigts, car les tout-petits apprécient beaucoup la gestuelle. Ce travail de recherche venait en support aux signes que j'utilisais déjà. Puis, les chansons et comptines m'ont paru comme une évidence, car ce sont des petits histoires chantées, souvent imprégnée de poésie. Je dis fréquemment aux parents, qu'ils peuvent même lire des poèmes à leurs enfants, des textes simples emplis de grandes émotions. Les tout-petits y sont très sensibles. Avec les comptines, venait le chant, et avec le chant, les instruments. Les marionnettes de doigts sont également mes compagnes, ainsi que certaines créations qui permettent d'agrémenter le conte, comme des tissus, voiles, gants... Et c'est ainsi que j'ai créé mes ateliers de contes.

Ce que je transmets aux enfants, je le transmets aux parents et aux professionnels de la petite enfance, c'est à dire que chaque moment, chaque jeu peuvent devenir des petites contées. Monsieur pouce peut devenir le héros d'une histoire, inventée par papa ou maman, et le tout basé sur le quotidien de l'enfant. Par exemple, monsieur pouce ne veut pas se lever. Comment faire pour qu'il se lève ? Monsieur pouce ne veut pas manger sa soupe. Peut-être préférerait-il ses petites pâtes ? ;-) En fonction de l'histoire de l'enfant et du contexte familial, tout dans sa vie peut se porter vers l'univers du conte. L'idée est que les familles puissent réutiliser ces petites idées chez eux à leur manière, et selon leur envie. Il ne s'agit pas d'un mode opératoire à suivre, mais tout simplement de donner des idées de jeux et d'histoires, sur lesquels ils peuvent s'inspirer.

Avec l'univers du conte, c'est aussi l'ouverture à l'univers du livre. Je conseille des livres adaptés aux tout-petits et en fonction de leur âge. Parfois j'en amène lors de mes ateliers, et je leur fais découvrir. A travers le conte, il peut y avoir une véritable approche du livre, d'ailleurs démarche soutenu par les bibliothécaires et libraires aux-mêmes.

Conter aux tout-petits, c'est leur permettre de s'ouvrir à un large éventail du monde sensoriel : les sons, la musique, les histoires, le chant, le langage, le toucher, la vue... C'est un moment privilégié qui permet à l'enfant et au parent d'entretenir, voire d'approfondir une relation de confiance et de complicité, de joie et de fous rires ! Je suis persuadée et j'ai une confiance absolue que chaque parent a la possibilité de trouver en lui sa propre créativité et son propre imaginaire, et de le partager avec son enfant. Il suffit parfois d'un déclic !

Voici désormais la vidéo du reportage : 

Viviane Sibout Les Maternelles France5

Viviane Sibout Les Maternelles France5, par admin

Je vous souhaite de très belles contées ! :-)

Mes remerciements :

Un GRAND merci à ma famille et à mes amis qui ont été toujours présents pour me soutenir, et particulièrement à mon homme, Soby, qui a toujours cru en moi et en ma créativité, qui m'a soutenu pendant les grands moments de doute !

Je remercie Mélusine, une amie conteuse, qui a su me donner confiance, et faire reconnaître ma valeur et mes compétences, Elise Mazille et son équipe de la section jeunesse de la Bibliothèque Italie, qui ont su me faire confiance avec qui j'ai pu tester mes premières contées bénévolement, et qui m'ont permis de proposer chez eux un spectacle de contes de Noël, cher à mon coeur, Myriam Desetables (éducatrice de jeunes enfants) et l'équipe du Centre Social Caf Toussarégo ainsi que Christelle Masse (assistante sociale) du Centre Maternel Les Acacias de Paris 13, de m'avoir permise d'animer des ateliers et spectacles de contes dans leur structure, et de pouvoir ainsi toucher des familles de toutes les classes sociales. Je remercie également Lorenza Di Federico, éducatrice de jeunes enfants pour le groupe Les Petits Chaperons Rouge et grande amie, qui me soutient dans cette démarche depuis le début de ma reconversion professionnelle et qui m'a permise de proposer des spectacles de contes dans les crèches de ce groupe. Enfin, je remercie Christelle Riollant, coordinatrice des micro-crèches Plaisantins et Plumetis, du groupe People And Baby, de m'avoir accueilie avec chaleur et sympathie et d'avoir permis la réalisation du reportage de la Maison des Maternelles, et tous les partenaires chez qui j'ai pu animer mes ateliers de contes, tels que Poule Mouillette, Mombini, La Maison Ouverte, Accueil Naissance, Les Merveilles d'Oona et l'Espace Natbé.

 

Commentaires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain et d'empêcher les soumissions automatiques de spam.